FAQ   Search   Memberlist   Usergroups   Register   Profile   Log in 
Log in to check your private messages

Réponse à la MIP

 
Post new topic   Reply to topic    Le Forum des Khadamines de Sonatrach Forum Index -> El Khadamines dans le Groupe Sonatrach -> Lettres Ouvertes
Previous topic :: Next topic  
Author Message
SAADI Youcef


Offline

Joined: 19 Dec 2012
Posts: 253

PostPosted: Sun 13 Jan - 09:28 (2013)    Post subject: Réponse à la MIP

  
                        A l’attention des Retraités :
 
Afin de permettre aux retraités de lire l’article de la MIP nous le reproduisons  ci-dessous. 
  
Parallèlement à cette lecture, nous les invitons à poursuivre la lecture de la réponse  qui a été adressée au journal Soir d’Algérie. En attendant sa parution, nous vous en reproduisons  la teneur.                                                                            
                                                                  Bordj El Bahri le : 13 Janvier 2013  
            Bahloul Mansour                     LES REQUERANTS                                      Saâdi Youcef 
 
Nous avons pris connaissance de l’article paru dans le journal le Soir d’Algérie, daté du 27 novembre 2012, «Soir Retraite rubrique des lecteurs», sous la signature de M. B. M. et S.Y., Bordj El-Bahri, wilaya d’Alger : Nous devons rétablir la vérité sur la base des faits qui peuvent être vérifiés. 
La MIP (Mutuelle de l’Industrie du Pétrole) est une institution à but non lucratif. Elle jouit d’une autonomie financière et de gestion, totalement externalisée du tutorat des entreprises constituant son environnement immédiat (secteur du pétrole, parapétrolier, chimie et mines), en revanche elle subit toutes les tutelles légales de souveraineté. Dans ce cas bien précis, depuis le 1 mai 1998, la MIP, en vertu de ses statuts, a mis en place une prestation sociale d’aide aux retraités, désignée sous le vocable de «pension complémentaire à la retraite» ; revendication socioprofessionnelle. La MIP se trouve être sollicitée pour se charger de la mise en œuvre des aspects pratiques et d’expertise, et assurer pour compte la gestion purement comptable au lieu et place de l’entreprise des «fonds d’aide aux retraités» mis à sa disposition. Cette délégation de prérogatives est fondée sur la base d’une convention signée entre l’employeur, le partenaire social et enfin la MIP. Pour équilibrer le système de gestion de cette multiplicité de fonds, et assurer une pérennité sur le long terme, très tôt la MIP a préconisé aux entreprises contractantes, des mesures adéquates en faisant varier les éléments de calcul de cette prestation. Afin de maintenir favorablement le rapport entre les proportions optimales de la répartition entre cotisations et bénéficiaires de l’aide aux retraités, faire exercer la solidarité à fond, et protéger cet acquis social au profit de 42 000 agents retraités. A défaut, la menace de tarissement de la ressource financière mettra un terme définitif à cette prestation. Les entreprises, le partenaire social et la MIP sont très sensibles pour la formulation de solutions et la prise en charge effective de cette préoccupation. Mutuelle de l’Industrie du Pétrole (MIP)  

 
___________________________________________ 
        Lettre Ouverte aux retraités, à ceux en voie de l’être, aux décideurs de    
        Sonatrach et aux membres de l’Administration de la Mutuelle MIP           
  
   
 Réponse à la Mutuelle de l’Industrie du Pétrole (MIP)  
  
  
Nous avons pris connaissance de l’article paru dans le journal Soir d’Algérie du 9 Janvier 2013 p.5, « rubrique actualité», signé : Mutuelle de l’Industrie du Pétrole (MIP), qui fait suite au notre (signé B.M et S.Y) paru à la même édition du 27 /11/ 2012 p.15 « rubrique des lecteurs ». 
   
Nous rappelons aux membres du directoire MIP que notre revendication n’a pas débuté par l’article du 27/11/2012 qui est en fait le 6éme de la série .Pour être au fait du dossier de fond des tares qui enveloppent la gestion de la pension, nous invitons les dirigeants de la MIP à consulter le contenu de nos 5 articles parus au journal Soir d’Algérie aux rubriques et  dates  suivantes :  
  
« Soir retraite » des 10 Mai  et  22 Novembre 2011 p.16, « Vox populi » des  17 et  20 Mai 2012 p.7 « Soir retraite » du 20 Novembre 2012 p.15 qui précède l’article  commenté par la MIP. 
  
Au titre du droit de réponse et afin de rassurer les retraités quant aux  déclarations alarmistes de la mutuelle, nous devons rétablir la vérité et ramener les débats à leurs contextes réglementaires. L’acquis social de la pension est irréversible et le financement du fonds retraite est pérenne, toutes autres allégations ou supputations n’est qu’une imposture des mandataires pour faire perdurer la gabegie de la gestion de la pension dont nous rappelons sa genèse : 
  
1-/  De l’ancrage réglementaire de la PCR : L’attribution de la pension complémentaire de retraite est prévue par les articles 321, 322 et 323 de la Convention Collective d’Entreprise « CCE » ; 
  
2-/ De la forme du contrat d’adhésion : L’adhésion est du fait de la volonté du travailleur contre paiement d’une cotisation mensuelle, actuellement calculée à raison de 1% du salaire soumis à cotisation de la Sécurité Sociale, et la contribution de Sonatrach dans la même proportion financière ;  
  
3-/  De la forme juridique de la PCR : La pension complémentaire n’est pas  « une prestation sociale d’aide aux retraités » (dixit la mutuelle MIP) c’est un revenu synallagmatique versé sous forme de  rente viagère  et se transmet aux ayants droit dans la même forme que la pension CNR ; 
  
4-/  Du statut de la MIP : La MIP est autonome dans les aspects de gestion des prestations sociales servies, au titre du régime général et particulier, en complément de ceux versées par la CNAS dans le cadre des lois en vigueur. Cette autonomie ne s’étend pas à la gestion du «  fonds retraite » dont les conditions sont définies par la seule volonté du  « mandant » en l’occurrence la Sonatrach propriétaire et garante du fonds ;   
  
5-/ De la mise en place du Fonds Spécial : La D.G -Sonatrach et le Syndicat national ont signé un Accord portant sur la mise en place d’un Fonds Spécial aux agents retraités SH à partir du 1er Mai 1998 (Cf. art.321 de la CCE). 
  
6-/ Du procédé de gestion du fonds : Ce fonds, destiné à financer la PCR, a été confié par Sonatrach « Mandant » à la MIP « mandataire » suivant une Convention de type  « gestion pour compte » signée le 24/2/99 par le PDG-SH, le S.G du S.N et le Président C.A-MIP (Cf. art.322 de la CCE), encadré par  la circulaire d’application Sonatrach  n° 8.01.1 du 17/3/99 ; 
  
7-/ Du financement du fonds retraite : Le financement du fonds retraite est pérenne par la cotisation mensuelle de l’adhérent à raison de 1% et la contribution annuelle de Sonatrach de 1%, les prélèvements  sont calculés sur l’assiette soumise à la cotisation de Sécurité Sociale. 
  
8-/ Du droit de contrôle de Sonatrach : L’article 9 de la Convention  stipule  que « La gestion du fonds  spécial de retraite complémentaire doit être séparée, individualisée et ne doit aucunement être confondue avec les autres prestations servies par la MIP. Sonatrach se réserve le droit de constituer un comité de suivi et d’évaluation des conditions de gestion des fonds. La mutuelle communiquera régulièrement à la SONATRACH des situations relatives à la gestion de ce fond, finances, bénéficiaires, traitement des dossiers etc... » ; 
  
9-/ De la pérennité du fonds : L’article 11 de la convention stipule « Les parties contractantes s’engagent à mettre en œuvre les moyens nécessaires à la pérennité de l’objet de la présente convention. Si besoin est, les parties contractantes conviennent d’agir par avenant prenant en charge d’éventuelles dispositions non prévues dans la présente convention. En cas de difficultés financières, la Sonatrach mettra les moyens nécessaires pour la pérennité de cette action. » 
  
10-/ Du calcul du montant de la PCR : L’article 3 de la convention stipule «le montant de la PCR est égal à un taux maximum de 20% de l’assiette servant de base de calcul de la pension de retraite attribuée par la CNR ». La pension ne doit faire l’objet d’aucune autre retenue à l’exception de : 2% au titre du Régime Générale et 10%  pour l’I.R.G.  
  
11-/ Des actes unilatéraux de la MIP : Par résolution unilatérale la MIP a transgressé l’article 3 de la Convention en appliquant un calcul de 20% du montant brut de la pension CNR au lieu de 20% de l’assiette de calcul de la pension CNR générant une minoration de 4 % et une ponction de 2% (non prévue par la Convention) pour « frais de fonctionnement » ; 
  
12/ De la réaction des retraités : Attendu que les revendications et requêtes n’ont pas été prises en charge, devant le silence sournois de la MIP et le désengagement conjugué de la tutelle et du partenaire social, il s’est avéré tout à fait légitime que des retraités, convaincus de leurs droits , aient engagé des actions judicaires en vue de recouvrer leurs droits ;  
  
13-/ Des résultats des prononcés judiciaires : La justice a rendu un verdict favorable qui condamne la MIP à réhabiliter la PCR dans son cadre originel par : 1- La rectification de la pension à 20% de l’assiette du salaire de référence servant de calcul pour la pension de retraite CNR ; 2-  Son Exonération de la retenue pour «frais de gestion» ; 3- Sa révision à effet de la date de mise à la retraite ; 4- le paiement des dommages – intérêts ; 
  
14-/ De la déception et amertume des retraités : Ayant cotisé durant sa carrière sans le moindre doute quant à la perception de sa pension complémentaire en fin de carrière au taux de 20%, le retraité a été dupé par les méfaits et manigances mercantiles de la MIP qui a amoindri consciemment ses droits à bénéficier d’une pension conforme à la réglementation ;  
  
15-/ De l’attente des retraités : Que la MUTUELLE  doit se comporter comme une institution « citoyenne et responsable  ».   Que  la SONATRACH, devant l’absence d’un syndicat exclusif des retraités, doit  continuer de protéger les intérêts moraux et sociaux de « SES RETRAITES » (42.000 pensionnés) qui ont été dans un passé récent « SES TRAVAILLEURS » actifs, fidèles et engagés et qui n’ont point démérité dans leurs missions et  labeurs.                                                                                              
                                                                                                                                                                                 Bordj El Bahri le : 13 Janvier 2013
 
 
Bahloul Mansour                     LES REQUERANTS                                         Saâdi Youcef     
 
Following members like this message:
arb skikda (14/01/13), djamel123 (15/03/13)
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 13 Jan - 09:28 (2013)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
ANTRITI SONATRACH


Offline

Joined: 14 Jun 2011
Posts: 53

PostPosted: Sun 13 Jan - 15:19 (2013)    Post subject: MIP

               RÉPONSE A L'ARTICLE ALARMISTE ET ALARMANT  DE LA MIP

                 A MESSIEURS SAADI JOUCEF ET BAHLOUL


BRAVO POUR LE CONTENU DE VOTRE RÉPONSE A LA MIP
CLAIR NET ET PRECIS

 Il n'y pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre

Apparemment, si les membres du conseil d'administration de la MIP et à leur tête le président Hasbellaoui  ne comprennent pas qu'ils sont en train d'appauvrir INDUMENT les retraités mutualistes de la MIP, cela devient tout simplement du détournement de biens appartenant à des personnes vulnérables (retraités) 

_________________
CONTRIBUTIONS AUX DEBATS INTERESSANT LES TRAVAILLEURS DU GROUPE SONATRACH
Back to top
Industrie


Offline

Joined: 18 Jan 2012
Posts: 16

PostPosted: Mon 11 Mar - 17:10 (2013)    Post subject: Aide aux retraités de la MIP.

[size=16][font=Times New Roman] [/font][/size]
[font=Calibri][size=16][b][i]De la forme juridique de la PCR : [/i][/b]La pension complémentaire n’est pas [i]« une prestation sociale d’aide aux retraités »[/i] (dixit la mutuelle MIP) c’est un revenu synallagmatique versé sous forme de rente viagère et se transmet aux ayants droit dans la même forme que la pension CNR ;  ecrit M.BAHLOUL autre autre,[/size][/font]
[size=16][font=Calibri][/font][/size]
[size=16][font=Calibri]il n'existe aucune lois en Algerie qui INSTITUT la retraite complémentaire, ni qui interdit la mise en place de celle ci.je vous met au défis de nous citer au moins un ligne concernant ce sujet , sur tous les journaux officiels Algerien.[/font][/size]
[size=16][font=Calibri]Mais je croit que tu vis en france mon cher BAHLOUL.[/font][/size]
[size=16][font=Calibri][/font][/size]
[size=16][font=Calibri]la MIP est la seule Institution sur les 33 Mutuelles qui existe en Algerie, qui as offert cette fleur aux retraités du secteur ET toi tu essayes de la détruire,alors que chaque vendredi tu prend un café avec ton ami HESBELLAOUI.[/font][/size]
[size=16][font=Calibri]A QUOI TU JOUE ?[/font][/size]
[size=16][font=Calibri][/font][/size]
[size=16][font=Times New Roman] [/font][/size]
[size=16][font=Calibri] [/font][/size]
[size=16][font=Times New Roman] [/font][/size]
Back to top
Industrie


Offline

Joined: 18 Jan 2012
Posts: 16

PostPosted: Fri 15 Mar - 12:15 (2013)    Post subject: reponse a BAHLOUL

[size=16][font=Times New Roman] [/font][/size]
De la forme juridique de la PCR : la pension complémentaire n’est pas « une prestation sociale d’aide aux retraités » (dixit la mutuelle [b]MIP[/b]) c’est un revenu synallagmatique versé sous forme de rente viagère et se transmet aux ayants droit dans la même forme que la pension CNR ; écrit M.BAHLOUL entre autre,
il n'existe aucune lois en Algérie qui INSTITUT la retraite complémentaire, ni qui l’interdit. Vide juridique.
[size=16][font=Times New Roman] [/font][/size]
je vous met au défis de nous citer au moins une ligne concernant ce sujet, sur tous les journaux officiels Algérien.
Mais je crois que tu vis en France, mon cher

La [b]MIP[/b] est la seule Institution sur les 33 Mutuelles qui existe en Algérie, qui as offert cette fleur aux retraités du secteur QUE  BAHLOUL et consorts. Essayent de détruire, alors que chaque vendredi, CE DERNIER  rencontre son  ami HESBELLAOUI et se permettent un café ensemble.
A QUOI TU JOUE ?
Aussi , M.BENOUARET , un pseudo cadre sup de sonatrach, qui  collecte, des dossiers pour son fils avocat, un commerce fructueux au détriment  des retraités.
[size=16][font=Times New Roman] [/font][/size]
Back to top
BEJAOUI BADE


Offline

Joined: 23 Apr 2012
Posts: 150

PostPosted: Fri 15 Mar - 12:55 (2013)    Post subject: Réponse à la MIP

A Industrie,

Mrs SAAdi et BAHLOUL pour avoir dénoncé dans les journaux les déviations pour ne pas dire autre chose, sont à encourager.

La MIP ne nous fait pas une fleur du fait que nous cotisons, c'est un dù; mais les retraités sont spoliés d'une partie de la PCR et cela est une vérité amère; ceci sans compter tous les autres avantages qui sont déroutés vers les connaissances, les responsbles et les membres du conseil d'administration de la MIP.
Au lieu de servir, ils se servent avec l'argent des travailleurs et retraités.

Les membres de la MIP comme les membres du Syndicat sont les doigts d'une même main, ils ont perdu la confiance des travailleurs et des retraités et cela en connaissance de cause.

_________________
La bougie ne perd rien de sa lumière en la communiquant à une autre bougie.
Following members like this message:
djamel123 (15/03/13)
Back to top
ANTRITI SONATRACH


Offline

Joined: 14 Jun 2011
Posts: 53

PostPosted: Fri 15 Mar - 15:49 (2013)    Post subject: MIP

                                   A INDUSTRIE

LE PSEUDO CADRE SUP ET SON FILS TE DISENT SIMPLEMENT:
   va te faire enculer! fils de ***.

_________________
CONTRIBUTIONS AUX DEBATS INTERESSANT LES TRAVAILLEURS DU GROUPE SONATRACH
Back to top
oab


Offline

Joined: 11 Jan 2013
Posts: 260

PostPosted: Sat 16 Mar - 20:08 (2013)    Post subject: Réponse à la MIP

Ya si Industrie!!!! Anta charika?
Ya sidi, donne-moi mes 20% MIP et fais ta fête comme tu veux, ici ou à Hawaï.
Dis à tes complices de la MIP de ne pas me voler de mon vivant.
parce que le jour où je rencontre ce Hasb Ela wi, ce sera l'étincelle de la nouvelle révolution.
WALLAH c'est très sérieux. Rapporte-lui mon message. Tu es son 3ème bras!!!

_________________
Nebghi Rabbi ykhallass w aaynya tchouff.
Following members like this message:
djamel123 (16/03/13)
Back to top
ANTRITI SONATRACH


Offline

Joined: 14 Jun 2011
Posts: 53

PostPosted: Sat 16 Mar - 20:22 (2013)    Post subject: MIP

 CHER AMI OAB

TU VOIS COMMENT CE PETIT "MOINEAU"  d'"industrie" traite les gens qu'il ne connait même pas, caché derrière l'écran de son micro.
je sais une chose : c'est quasi certain que c'est un minable individu qui vient dans ce forum juste pour faire des "diarrhées verbales" écrites.

je te remercie de lui avoir corriger sa cravate , si au moins il saura la porter convenablement.

tu sais cher ami parfois je me dis : mais qu'est ce que je fout la dedans avec des minables mais je reste  dans ce forum grace à la présence d’honorables personnes comme toi particulièrement et tant d'autres d'une très grande personnalité .

a bientôt mon ami

_________________
CONTRIBUTIONS AUX DEBATS INTERESSANT LES TRAVAILLEURS DU GROUPE SONATRACH
Following members like this message:
djamel123 (16/03/13)
Back to top
AMD60


Offline

Joined: 20 Feb 2013
Posts: 8

PostPosted: Thu 18 Apr - 20:12 (2013)    Post subject: Réponse à la MIP

Quelqu'u peut il me donner la'dresse de la MIP merci d'avance
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Le Forum des Khadamines de Sonatrach Forum Index -> El Khadamines dans le Groupe Sonatrach -> Lettres Ouvertes All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Portal | Index | Create a free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Theme xand created by spleen.